Son Patrimoine

  • Le Château de Feissons

     

  • Histoire du château :

* A la fin du 11ème siècle, il semble qu’un édifice existe, mais aucune trace ne l’atteste (tour enbois ?)

* Au 13ème, un château est cité, il appartient à l’évêque d’Hereford Pierre Ier d’Aigueblanche, seigneur de Briançon. En a t il été le constructeur ?   Rien ne l’atteste.

* En 1357, le fief appartient à Amédé de Conflens.

* En 1379, les frères Benet sont les nouveaux propriétaires du territoire.

* Durant 4 siècles, le château change de propriétaire : « Chevron », puis de « Duyn »,  puis « De Saint Thomas »….

* Au 16ème siècle, le donjon est consolidé.

* En 1536, les troupes de François Ier (voir liste des rois) attaquent le château et gagnent plusieurs batailles contre les Savoyards. Il semble qu’un logis renaissance soit construit la même année.

* En 1600, les armées de Henri IV envahissent le château.

* Au 18ème siècle, il est propriété des « Caron de Saint-Thomas ».

* 1993 : le château est transformé en restaurant.

  •  Architecture du château :

* Le donjon :
C’est une tour cylindrique du 13ème siècle très bien conservée. Les fondations de la base sont des moellons ordinaires. Elle devait comporter 4 à 5 étages accessibles par des échelles intérieures. Le sommet est crénelé sans archère dans les merlons.  Ne pouvant l’approcher ni la visiter, je vous livre l’information d’une brochure : « Les murs à la base ont une épaisseur de 2,80m et au sommet de 2,20m. Une seule cheminée est visible au 1er étage ».

* Le logis :
C’est un bâtiment rectangulaire du 16ème siècle. Les murs sont réalisés avec des petits moellons. Les 4 angles comportent des petites tours cylindriques avec archères et fentes pour arme à feu. Une brochure indique : « Quatre étages pouvaient être visibles, y compris les combles ».

(Source : Les châteaux de Savoie, Michèle Brocard, Edmond Brocard)


  • Les Alpages



  • Chapelle – Eglise

    L’église paroissiale Saint-Eusèbe

Orientée perpendiculairement au cours de l’Isère, elle se compose d’une nef-halle et des trois travées. Une tribune droite couvre la première travée de la nef. Le clocher, carré, s’élève hors œuvre au nord.

En façade, un bénitier porte la date de 1725, qui est sans doute celle de la reconstruction, ou en marquerait du moins le terme. Trois ans plus tard, le 6 juin 1728, l’Eglise est consacrée par l’archevêque de Tarentaise.

1898 : 9 vitraux sont apposés.

(Source : Les chemins du sacré: L’art sacré en Savoie, Raymond Oursel)

                La chapelle du Mont

1709 : Dédiée à Notre-Dame des Neiges, en remerciement après une tempête qui épargna le village du Mont. Bâtie à la place d’un ancien grenier, la cloche actuelle a été produite par la fonderie PACCARD de Quintal (Annecy, 1846).


  • Lavoirs et fours

     

 

 

 

Le Four du Croitet     Le Four de Feissonnet


  • Pressoir